Une maison pour enfants lépreux en Inde
La lèpre est une maladie encore présente dans plusieurs régions du monde. Elle continue malheureusement de causer la mort de nombreuses personnes dans beaucoup de nations asiatiques. Les enfants qui ont des parents atteints de la lèpre sont rejetés de la société. Ils sont obligés de vivre en dehors des villes sans aucune aide et dans des conditions très difficiles qui mettent leur santé en danger. Nous avons décidé de soutenir et de financer la construction d’une maison dans le centre de l’Inde qui peut accueillir 150 enfants. Dans cette maison, les enfants peuvent recevoir les soins nécessaires ainsi qu’une éducation scolaire grâce à une équipe médicale et des enseignants qualifiés bénévoles. Cela permettra à ces enfants d’abandonner les colonies de lépreux et d’être progressivement réintégrés dans la société.

Aide aux réfugiés
Plus de 11 millions de personnes ont été obligées de fuir la Syrie en abandonnant leur maison. Environ la moitié d’entre elles sont des enfants. Les Nations Unies ainsi que les autres pays d’accueil ont réduit leur aide aux réfugiés. Les pays européens n’arrivent plus à gérer le flux des migrants et ont fermé une partie de leurs frontières. Rien qu’au Liban -pays de 4 millions d’habitants- vivent plus d’un million de réfugiés syriens. La situation est tendue et délicate. Il manque des biens de première nécessité comme les abris, la nourriture et les vêtements. Life Share s’est impliquée en première ligne avec différentes organisations partenaires pour offrir du secours et pour distribuer de la nourriture et des vêtements dans les camps de réfugiés en Serbie, en Grèce et en Turquie.

Cases de santé en zone rurale de Madagascar
Sur la grande ile de Madagascar, près de 80 % de la population n’ont pas accès aux soins de santé de base en raison de la pauvreté et de l’enclavement des villages. Il est souvent nécessaire de marcher plusieurs jours pour atteindre les hôpitaux locaux et il n’est pas rare que les malades meurent en chemin. Depuis quelques années, 40 cases de santé ont été implantées dans des endroits les plus enclavés de la côte Est. Un des villageois a été formé pour donner des soins de santé de base. Ces structures, pourvues d’un petit stock initial de médicaments, sont autofinancées et gérées par un comité de santé. Elles ont permis de sauver de nombreuses vies. L’équipe de Mercy Ministries Madagascar, à l’initiative du projet, en assure le suivi en partenariat avec le Minsitère de la Santé. Dorénavant, tout en accompagnant le travail des cases de santé, l’essentiel de notre activité sera le développement d’activités de sensibilisation dans les villages, en vue de prévenir les maladies et d’équiper la génération future pour un avenir meilleur.  

Centre pour enfants et pour femmes dans le besoin
Il y a encore beaucoup d’endroits sur terre où les enfants grandissent dans la pauvreté et l’abus. Dans le cœur de l’Inde vivent les groupes ethniques des Banchara et des Bedia. Parmi eux, des milliers de femmes sont victimes de la prostitution. A cause d’une ancienne tradition hindoue, les familles obligent leur fille à suivre le destin de leur mère dès leur enfance. La plupart des hommes sont alcooliques et beaucoup d’enfants sont abandonnés dans la rue. Plusieurs amis collaborant avec Life Share Network ont eu le courage et la force d’apporter un changement dans cette situation : ils ont ouvert un centre d’accueil pour les enfants et les femmes qui désirent commencer une nouvelle vie empreinte d’espoir et de liberté.

Aide pour le quartier rom de Bulgarie Nadeshda
La Bulgarie est le pays le plus pauvre de l'UE et abrite les Roms, les personnes les plus pauvres d'Europe. De nombreux Roms vivent dans des ghettos dans des conditions dégoûtantes et sont exclus de la société. Pendant les mois froids, nous organisons plusieurs soupes populaires avec des partenaires locaux dans le quartier rom "Nadeshda" à Sliven (l'un des plus grands ghettos d'Europe) pour offrir aux enfants un repas chaud une fois par jour. Nous sommes très reconnaissants pour le grand engagement et l'initiative des personnes qui soutiennent et promeuvent activement ce projet.

Pauvreté et exclusion sociale en Europe
L'Europe traverse une période exceptionnellement difficile. Les effets à court terme du Covid-19 sur la vie des gens, ainsi que sur l'économie, sont catastrophiques et les effets à long terme sont encore inconnus. L'emploi, les revenus et le niveau de vie de millions de personnes sont menacés, alors que dans le même temps, les coûts, les loyers et les factures augmentent. Les progrès que nous avons constatés ces dernières années dans la lutte contre la pauvreté en Europe sont menacés. Sans une action drastique et décisive, davantage de personnes en Europe risquent d'être aspirées dans la pauvreté. C'est pourquoi nous avons besoin de mesures à court et à long terme pour aider les travailleurs, les familles et les enfants. Life Share Helps répond aux besoins des groupes vulnérables ou marginalisés en Europe depuis près de 20 ans, en adaptant son travail pour soutenir les enfants et les familles à risque. Nos volontaires fournissent des soupes populaires, des kits d'hygiène, de l'aide aux personnes âgées, y compris une ligne téléphonique dédiée, et des services de soutien à la communauté.